Articles avec le tag keskon fabrique

KESKON FABRIQUE ?

KESKON FABRIQUE ?

Mais KESKE c’est ? Mais KESKI font ?

C’est à la fois une association loi 1901, mais aussi un atelier d’artistes

et une plate-forme de diffusion culturelle.

KESKON FABRIQUE ? L’atelier d’artistes :

Il a été créé par les deux artistes à demeure, David Galimant et Nicolas

Pennaneac’h.

Ils puisent leur inspiration du plaisir qu’ils ont à regarder la rue, les

gens et le monde qui les entoure. C’est la rue, à la fois source et lieu

d’investigation, qui leur a d’ailleurs donné leur nom : les passants

s’arrêtant devant la porte ouverte de l’atelier pour leur demander

« mais qu’est-ce que vous fabriquez ? » !

Leur travail se fonde sur la récupération d’objets hétéroclites, qu’ils

démontent, déboulonnent, dévissent, déchirent, découpent, pour

mieux les détourner.

Ils fabriquent des univers aussi atypiques que ludiques, qui invitent

le public à la curiosité et à la découverte.

Les boulevards de leur imagination et de leur ingéniosité ne

connaissent pas d’impasses, si bien qu’ils expérimentent d’autres

langages comme la photographie, la sculpture, les installations, les

performances.

Hors-les-murs, ils convoquent le quotidien, le perturbent pour créer

une connexion entre l’art, les gens, l’ordinaire et la rue. Ils investissent

l’espace public pour des rendez-vous singuliers, comme les «

monde à l’envers », les « apér-artistes », des shootings performatifs

et interactifs où le public, le passant, l’ami est invité à entrer dans

la proposition des artistes. Le public devient acteur de la création,

fabrique avec les artistes et se trouve ainsi connecté directement à

l’art.

Ce genre d’aventure artistique et humaine traduit le sens de leur

travail qui trouve son fondement dans la notion de « connectif ».

COLLECTIF + CONNEXION = CONNECTIF

Dans connectif, il y a collectif et connexion

Le collectif traduit l’ouverture des artistes de KESKON FABRIQUE ?

aux autres artistes, toute discipline confondue, à qui ils souhaitent

proposer un espace de création en commun. Mais l’ouverture, c’est

celle plus générale à l’autre, aux autres, aux gens de tous les jours

qu’ils font entrer dans leur création.

 

WEBSITE

KESKON FABRIQUE ?

Le collectif traduit l’ouverture des artistes de KESKON FABRIQUE ? aux autres artistes, toute discipline confondue, à qui ils souhaitent proposer un espace de création en commun. Mais l’ouverture, c’est celle plus générale à l’autre, aux autres, aux gens de tous les jours qu’ils font entrer dans leur création.

La connexion, c’est le but recherché : faire naître un lien entre les choses, les gens, les différences, c’est faire entrer l’autre dans leur monde, construit de toutes pièces, assemblées les unes aux autres. Cette connexion passe par le sourire de la poésie urbaine qu’ils proposent et par le plaisir qu’ils rencontrent à détourner, à transformer les objets, les images et usages du quotidien, et qu’ils cherchent à vous faire ressentir, au travers du banal, de l’inutile, du démodé, du rejeté, du jeté tout court, auxquels ils donnent une nouvelle vie et sur lesquels ils renouvellent notre regard.

Le « connectif », c’est l’idée d’un art à dimension humaine, d’un art qui s’appuie sur le quotidien qu’il fait sourire pour mieux nous toucher. Le connectif, c’est l’introduction de l’art dans la vie et de la vie dans l’art. C’est l’idée de faire savoir qu’on a la possibilité de transformer son regard sur les choses, d’embellir à notre manière notre vision de la vie : on a tous la possibilité de déconstruire pour reconstruire, pour mieux vivre en « connectivité » avec la vie.

Alors et vous, à Keskon fabrique ?, qu’est-ce que vous viendrez y fabriquer ?

KESKON FABRIQUE ?

3 rue Molière

06100 Nice

KESKON FABRIQUE ?

KESKON FABRIQUE ?, mais KESKE c’est ? mais KESKI font ?

C’est à la fois une association loi 1901, mais aussi un atelier d’artistes et une plate-forme de diffusion culturelle.

KESKON FABRIQUE ?, l’association :

Elle a pour objectifs de :

- Favoriser la création artistique, l’accueil et la rencontre ponctuels d’artistes et artisans d’art de différentes disciplines,

- Offrir un espace de diffusion artistique et culturelle,

- Organiser et participer à des événements culturels  pluridisciplinaires : expositions, performances, rencontres, conférences, colloques, spectacle vivant, photo – vidéo,

- Favoriser la production, la diffusion et la promotion d’œuvres et d’artistes,

- Développer des actions de sensibilisation auprès des différents publics.

KESKON FABRIQUE ?, l’atelier d’artistes :

Il a été créé par les deux artistes à demeure, David Galimant et Nicolas Pennaneac’h.

Ils puisent leur inspiration du plaisir qu’ils ont à regarder la rue, les gens et le monde qui les entoure. C’est la rue, à la fois source et lieu d’investigation, qui leur a d’ailleurs donné leur nom : les passants s’arrêtant devant la porte ouverte de l’atelier pour leur demander « mais qu’est-ce que vous fabriquez ? » !

Leur travail se fonde sur la récupération  d’objets hétéroclites, qu’il démontent, déboulonnent, dévissent, déchirent, découpent, pour mieux les détourner.

Ils fabriquent des univers aussi atypiques que ludiques, qui invitent le public à la curiosité et à la découverte.

Les boulevards de leur imagination et de leur ingéniosité ne connaissent pas d’impasses, si bien qu’ils expérimentent d’autres langages comme la photographie, la sculpture, les installations, les performances.

Hors-les-murs, ils convoquent le quotidien, le perturbent pour créer une connexion entre l’art, les gens, l’ordinaire et la rue. Ils investissent l’espace public pour des rendez-vous singuliers, comme les « monde à l’envers », les « apér-artistes », des shootings performatifs et interactifs où le public, le passant, l’ami est invité à entrer dans la proposition des artistes. Le public devient acteur de la création, fabrique avec les artistes et se trouve ainsi connecté directement à l’art.

Ce genre d’aventure artistique et humaine traduit le sens de leur travail qui trouve son fondement dans la notion de « connectif ».

COLLECTIF + CONNEXION = CONNECTIF

Dans connectif, il y a collectif et connexion 

Le collectif traduit l’ouverture des artistes de KESKON FABRIQUE ? aux autres artistes, toute discipline confondue, à qui ils souhaitent proposer un espace de création en commun. Mais l’ouverture, c’est celle plus générale à l’autre, aux autres, aux gens de tous les jours qu’ils font entrer dans leur création.

La connexion, c’est le but recherché : faire naître un lien entre les choses, les gens, les différences, c’est faire entrer l’autre dans leur monde, construit de toutes pièces, assemblées les unes aux autres. Cette connexion passe par le sourire de la poésie urbaine qu’ils proposent et par le plaisir qu’ils rencontrent à détourner, à transformer les objets, les images et usages du quotidien, et qu’ils cherchent à vous faire ressentir, au travers du banal, de l’inutile, du démodé, du rejeté, du jeté tout court, auxquels ils donnent une nouvelle vie et sur lesquels ils renouvellent notre regard.

Le « connectif », c’est l’idée d’un art à dimension humaine, d’un art qui s’appuie sur le quotidien qu’il fait sourire pour mieux nous toucher. Le connectif, c’est l’introduction de l’art dans la vie et de la vie dans l’art. C’est l’idée de faire savoir qu’on a la possibilité de transformer son regard sur les choses, d’embellir à notre manière notre vision de la vie : on a tous la possibilité de déconstruire pour reconstruire, pour mieux vivre en « connectivité » avec la vie.

Alors et vous, à Keskon fabrique ?, qu’est-ce que vous viendrez y fabriquer ?

WEBSITE

Euphonie Video

Culture en herbe 2012
Culture en herbe
Culture en herbe facebook
fanpage