Articles avec le tag skyfast

TAOTEKID

 

TAOTEKID (Fluid Ounce/UK)

Live drum, and midi keyboard

« Musicien/compositeur autodidacte et hétéroclite dédiant une grande partie de son temps à la recherche et la production dune musique aussi large que possible. »

Pour Jazz en herbe en Live and Mix Trio avec Topher (Braindance.net / Bit-Phalanx Records) & Mr Morse (Froth’n Records) : inattendu, et improvisé, proposant un set hybride, mêlant sélection musicale ambient et jazz, couplé à divers bidouillages d’effets, et vocoder, Synthé et batterie. Une sorte de Jam-Session des plus osée, à découvrir.

 

 WEBSITE

 

http://www.myspace.com/tinkletokenknight

Servietzki

 No Biography/ °just Only Music° (Connected crew / Swap-recordings.com)

Electronica/Expérimental/Techno/House/Ambient/Dubstep/Dub /Down-tempo/trip-hop.

WEBSITE

Modsleep

 

Modsleep (Sleazy Beats Recordings / as simple as that : House

Music)

Fétichiste du vinyle depuis plus de 15 ans, dj aux côtés de renoms de

la scène house et techno internationale (East Village Club à Londres,

Berghain Kantine à Berlin, Social Club à Paris, DV1 à Lyon etc…),

promoteur à l’origine du fumantes soirées ghetto house sur la côte

il y a presque 10 ans et producteur devenu très discret, avec son edit

« Women don’t want to love me » récemment sorti sur le fameux

label hollandais Sleazy Beats Recordings, c’est toute la crème de

la nouvelle scène disco house qui est venue louer l’efficacité de

sa production. Joué et playlisté par Cottam (Aus / Phonica), Ooft

(Instruments of Rapture), Norm de Plume (Delusions of Grandeur),

Eddie C, Andy Art (Melbourne Deepcast) etc… la réaction, qui

embarrasse même son auteur, a été unanime.

Rare dj set.

WEBSITE

Paul Kersey

Paul Kersey 

Depuis 2007 sur Radio Monaco, Paul Kersey présente ‘Paul’s

Boutique’.

Au travers de thématiques diverses, il met en valeur les trésors

cachés du « Rare Groove », qui sont à l’origine de la plupart des

musiques urbaines contemporaines comme le Hip-Hop ou la House,

dont le dénominateur commun est le Funk . Un riche patrimoine de

musique en majorité afro-américaine, au paroxysme de sa créativité

dans les années 70, mais qui ne néglige pas les musiques de film, le

rock, ou le monde mystérieux de l’illustration sonore…

Répondant à l’appel d’Euphonie pour Culture en Herbe, en

compagnie des ses invités aux platines et tout au long de l’aprèsmidi,

Paul Kersey diffusera sur le stand le son typique de ‘Paul’s

Boutique’. Au programme : Jazz, Soul, Funk, Disco… directement

issu de la collection de connaisseurs pour qui la musique se partage

mieux sur vinyle.

PAUL KERSEY : DJ cultivé et exigeant, Paul Kersey est aussi à l’aise

avec le Funk qu’avec la House, le Hip-Hop, le Jazz ou le Rock… Loin

des modes tapageuses, ses mixes sont des sélections rigoureuses

de l’actualité électronique enrichies d’indispensables références aux

décennies passées. Discret mais efficace, il s’est produit avec des

artistes aussi divers que Sharon Jones, De La Soul, Birdy Nam Nam…

Paul Kersey 17/06

Depuis 2007 sur Radio Monaco, Paul Kersey présente ‘Paul’s

Boutique’.

Au travers de thématiques diverses, il met en valeur les trésors

cachés du « Rare Groove », qui sont à l’origine de la plupart des

musiques urbaines contemporaines comme le Hip-Hop ou la House,

dont le dénominateur commun est le Funk . Un riche patrimoine de

musique en majorité afro-américaine, au paroxysme de sa créativité

dans les années 70, mais qui ne néglige pas les musiques de film, le

rock, ou le monde mystérieux de l’illustration sonore…

Répondant à l’appel d’Euphonie pour Culture en Herbe, en

compagnie des ses invités aux platines et tout au long de l’aprèsmidi,

Paul Kersey diffusera sur le stand le son typique de ‘Paul’s

Boutique’. Au programme : Jazz, Soul, Funk, Disco… directement

issu de la collection de connaisseurs pour qui la musique se partage

mieux sur vinyle.

PAUL KERSEY : DJ cultivé et exigeant, Paul Kersey est aussi à l’aise

avec le Funk qu’avec la House, le Hip-Hop, le Jazz ou le Rock… Loin

des modes tapageuses, ses mixes sont des sélections rigoureuses

de l’actualité électronique enrichies d’indispensables références aux

décennies passées. Discret mais efficace, il s’est produit avec des

artistes aussi divers que Sharon Jones, De La Soul, Birdy Nam Nam…

WEBSITE

Earthquake

Earthquake (CONNECTED CREW)

C’est à l’âge de 16 ans qu’Earthquake tombe dans la musique, attiré

par le mouvement underground qui touche à cette époque le sud de

la France. Il se passionne alors pour la composition à l’aide groovebox,

sampler et autres machines hard-ware

A l’âge de 18 ans, avec son groupe d’amis, il commence à organiser

des soirées dans divers lieux du Var, Alpes-Maritimes et Italie du

nord où il se fait remarquer avec ses prestations live à chaque fois de

plus en plus élaborées. Aussi il acquière une solide expérience dans

la technique du son et commence son apprentissage aux platines.

Aujourd’hui membre actif de l’association Connected, il met tout

son savoir faire à la préparation de son nouveau live et de plusieurs

morceaux aux sonorités techno qui devraient éclorent dans le

courant de l’année. En attendant, c’est à travers ses mix techno,

tech-house qu’il partage son amour pour la musique dans différents

lieux de la scène locale

WEBSITE

www.facebook.com/pages/Earthquake/127400447336911?sk=info

www.facebook.com/Connected.crew

Léda Atomica Musique

Léda Atomica Musique (LAM)

INSOLITES SONORES 

Des instruments extraordinaires, conçus pour la musique concrète

ou expérimentale, se démocratisent pour s’engouffrer dans des

architectures urbaines ou rurales, invitant le public tout au long

du parcours à partager des scénarii en boucle dans lesquels chaque

personnage est à la fois corps et décor. Parmi cette balade mêlant

improvisations acoustiques et électriques, une véritable découverte

de sonorités créées par des instruments tels que le Thérémine, le

Cristal Trombone Baschet, la Tôle à voix, le Carbotron, la Batterie

de casseroles.

par le Collectif Léda Atomica, ici représenté par Phil Spectrum,

Marie Démon et Alain Bordes.

BIO DU GROUPE

Léda Atomica Musique (LAM), fondé par Phil Spectrum, est issu du

groupe rock marseillais Léda Atomica, dont il a été le co-fondateur.

Après avoir écumé les salles de France et d’ailleurs, Léda Atomica

se concentre en collectif et crée le label LAM en 1990. 24 productions

discographiques permettent à ce jour d’assurer la promotion

des artistes. Les rencontres avec Richard Martin, Générik Vapeur,

Ilotopie, Wald Znorko, Groupe F, Alex Grillo… ont permis à l’association

d’élargir son savoir-faire dans plusieurs domaines du

spectacle vivant : le spectacle de rue, des créations musicales pour le

théâtre, le cabaret, des rencontres musicales franco-indonésiennes,

méditerranéennes, les cinés-concerts … Avec une création par an,

de l’événementiel, « Feu Dièse » aux formes légères, « Bar de la

Femme sans tête », « NOSFERATU « ciné-concerts, en passant

par le théâtre musical, « Oz broyer du rose » ou des rencontres

ponctuelles « Notre mer », « Samerrah !!! », l’association s’efforce

d’élaborer des spectacles originaux reliés par la musique.

Phil SPECTRUM

Chanteur – clavier – crystal trombone – instruments divers –

sonorisateur compositeur pour France 3 , Richard Martin, Ilotopie,

Znorko, Générik Vapeur et de nombreuses compagnies de rue,

de danse et de théâtre, fondateur et directeur artistique de Léda

Atomica

Marie DEMON

Comédienne chanteuse

études au CNMS de Lyon Une centaine de spectacles joués dans le

monde entier avec divers compagnons et metteurs en scène. Une

pratique très large du spectacle musical : baroque, rock, chanson de

salle et de rue, musique improvisée.

Depuis 1988 : LEDA ATOMICA MUSIQUE

Alain BORDES

Instruments : batterie, percussions, voix, guitares, carbotron, spring

bowl…

Home Studio : clavier, sampler, guitares, batterie, voix Compose

sur Cubase et Pro Tools Travaille avec Les Edmonds, S.O.S, Mercer,

Libertalia, Milk Country Band, Compagnie Grenade-Josette Baïz,

David Rueff et la Cie Ex Nihilo

WEBSITE

www.myspace.com/ledaatomicamusic

Ghini-B

The Sound Of Debector «In my bag »

Ghini-B 

Ghini-B (Phosphène / SWAP)

Né au milieu des années 80 Olivier Palazzoli aka Ghini-B est,

adolescent, séduit par l’émergence et l’énergie de la scène électronique,

fouillant les magasins spécialisés pour trouver et écouter les

tracks du genre. Egalement collectionneur de disques (Black Music,

Rock, Reggae, Jazz), il deviendra l’heureux propriétaire quelques

années plus tard d’une paire de Technics et commencera à mixer

dans la foulée.

De nos jours, selon le lieu et l’heure, ses Dj Sets peuvent se faire

l’écho d’une atmosphère lancinante, cyclique, industrielle aux

contours épurés mais aussi groovy, funky aux aspects plus sexy.

Une plongée dans la musique qui le passionne ne se fera pas sans

d’implicites clins d’oeil aux maîtres du passé : Juan Atkins, Derrick

May, Kevin Saunderson, Kenny Larkin, Carl Craig, Laurent Garnier,

Larry Heard, Moodyman, Moritz Van Oswald, Robert Hood, Kerri

Chandler, Josh Wink pour ne citer qu’eux.

WEBSITE

DEBECTOR

The Sound Of Debector «In my bag»

DEBECTOR 

Membre de l’association Phosphène, Debector explore avec passion

depuis plus de 15 ans des horizons musicaux divers et variés afin de

les faire partager aux oreilles ouvertes à l’originalité.

Cette envie tenace de faire découvrir à ses amis les morceaux et les

artistes qui lui tiennent à coeur lui donne l’idée du concept «In My

Bag» (http://debector.blogspot.com) consistant à créer des sélections

souvent thématiques, parfois éclectiques, avec des couleurs

différentes selon l’humeur du moment (funk, disco, hip-hop, reggae,

world music, jazz, musique électronique…).

Pour le festival Culture en Herbe, Debector se fera un plaisir de vous

distiller un son moelleux, groovy et ensoleillé.

WEBSITE

Jankenpopp

Jankenpopp 

Véritable show man designer d’instruments de musique interactifs,

producteur iconoclaste et vidéaste expérimentalo-ludique,

Jankenpopp est tout ça à la fois, et parfois même simultanément ; un

artiste atypique mêlant sensualité électro, brutalité punk, rythmes

tropicaux et humour ravageur dans d’inclassables performances.

Armé d’un micro, d’une gameboy, d’une manette de Wii et d’instruments

audiovisuels « maison », il développe une démarche inédite,

affranchie du format concert traditionnel, laissant place à l’improvisation

et à une réelle interaction avec le public.

Fort de son bagage d’artiste multimédia (on a pu voir à plusieurs

reprises son travail à Beaubourg), il programme son propre live

VJ-ing interactif : de splendides visuels pop futuristes où se mixent

glitch art, pixel art et design génératif.

Après quelques apparitions discographiques remarquées (sur les

compilations BRK, Serendip, ou encore sur Boxon records avec

un remix épique de Tambour Battant) Jankenpopp sort enfin son

premier album, synthétisant l’ensemble de son univers musical

dans un disque riche et cohérent.

Cet opus, très justement nommé coeur, n’en manque pas, et si l’on

retrouve des sonorités glitch, 8bit (on notera un excellent remix de

Meneo) et breakcore, Jankenpopp va plus loin : il chante, joue de

la guitare, ne craint pas de s’aventurer sur le terrain de l’émotion et

n’hésite pas à prendre des risques. Une démarche qui pourrait sans

mal évoquer celle d’un Tim Exile. L’album sort en cette fin d’année

sur le label lyonnais BRK.

Une turbo-performance visuelle et sonore époustouflante, une

présence scénique ahurissante dans une ambiance rétro-futuriste

totalement déjantée : vous l’aurez saisi, Jankenpopp c’est un concept

qui dépasse le live « classique ».

WEBSITE

ELIJAH

ELIJAH (colibris records)

C’est loin de l’agitation des clubs, qu’Elijah anime son inspiration, il

façonne, imbrique et entremêle univers organiques et synthétiques.

Adepte des sonorités trippées et des atmosphères mentales le son

d’Elijah oscille entre deep techno lancinante et house dubby. Le

côté sensuel et mélancolique de ses productions sert de repère pour

un univers singulier, racé où se croisent beats profonds, violons

obsédants, réverbes sophistiquées : un langage éclectique qui nous

livre sa passion irraisonnée pour la richesse et la diversité de la

musique électronique.

www.juno.co.uk/ppps/products/1883397-02.htm

WEBSITE

Vincent Telandro

Vincent Telandro (phonons.net) / Deep Techno

Né en 1980 à Antibes, Vincent Telandro grandit à Cannes. Dès 1994,

il fait ses premiers pas au sein de Limelight, une équipe d’artistes

électroniciens avant-gardistes. Passionné d’électronique sous toutes

ses formes, il emménage à Toulon en 1998 afin d’y poursuivre des

études en conception de circuits intégrés analogiques (Ecole d’ingénieur

suivie d’un Doctorat). Fin 2007, il s’installe à Aix-en-Provence

et commence à fréquenter Seconde Nature où il fait la connaissance

de son programmateur Marc Housson. Ce dernier lui présente

Philippe Lopez avec qui il décide de fonder Phonons, une association

destinée au soutien des artistes visuels et sonores. Phonons organise

des évènements dans le sud de la France, des expositions d’arts en

Chine ainsi que des projets audio-visuels variés (production d’un

podcast orienté deep-techno, développement d’un logiciel de vidéo

temps-réel, création d’un festival de musique électronique) Centré

sur la dub et la deep-techno, le spectre musical de Vincent Telandro

s’étend de la deep-house à la techno soutenue.

WEBSITE

http://phonons.net

Conservatoire National à Rayonnement Régional de NICE

Conservatoire National à Rayonnement Régional

Atelier de la classe de musiques actuelles de Fred Luzignant au

CNRR de Nice.

En mode guitare/basse/batterie et chant, un petit voyage pour (re)

découvrir les grands standards du rock et de la soul sous la forme de

covers réarrangés. (17/06)

www.crr-nice.org

Atelier Fusion de la classe de musiques actuelles du professeur Luc

Fenoli au CNRR de Nice.

Un retour aux sources du jazz rock des années 70, les grands thèmes

de Miles Davis électrique et de ses disciples par les élèves de la

classe. (24/06)

WEBSITE

ANTiCLiMAX

ANTiCLiMAX (Tsugi/888/Tcheaz Marseille)

House adultérine

Journaliste pour le magazine Tsugi, rédacteur en chef de l’émission

hebdomadaire «Bienvenue au club» sur Radio Grenouille, co

fondateur du collectif/podcast/site Tcheaz, entertainer de premier

ordre, producteur de house barrée et DJ crossover, ANTiCLiMAX

a semé la zizanie sous bien des latitudes. On a ainsi pu retrouver sa

trace dans des lieux aussi divers et prestigieux que le Social Club,

Le Baron, La Favela Chic, Le Glazart (Paris), Le Privé (Avignon),

Le Studio88 (Aix), Le Cabaret Aléatoire (Marseille), les festivals

Pantiero, Nuits Sonores, Marsatac, Crossover, Pistes électroniques

www.tcheaz.com

LISTEN : WEBSITE

 

Mike Ladd

Mike Ladd est un artiste expérimental américain à multiples

casquettes.

Poète punk, rappeur, producteur (notamment d’Antipop

Consortium) et pamphlétaire New Yorkais, Mike Ladd est né à

Boston dans les années 60.

Très vite, il se passionne pour la musique et se fait remarquer au sein

de Chimera, un groupe punk rock, comme guitariste et performer.

Mais l’importance des mots le plonge rapidement dans le milieu du

spoken-word new-yorkais au début des années 90 ainsi que dans

celui du hip hop où il trouve enfin un équilibre entre musique et

mots.

Il est aussi professeur à l’université dans le Bronx, où il anime des

ateliers d’écriture et enseigne la sociologie. Dans sa lutte pour une

société plus juste, il avoue que cette activité a plus d’impact que sa

musique car un dialogue, avec échanges et affrontements d’opinions,

s’installe avec ses étudiants. Et pourtant, il est difficile de sortir

indemne d’un concert de Mike Ladd

Avec ses paroles engagées qui fustigent l’omnipotence de l’argent et

des médias, il entraîne son auditoire dans la réflexion sur la société

et le sens de la vie.

Mike Ladd sort alors son premier LP en 97, Easy Listenning for

Armageddon, puis Welcome to the Afterfuture en 2000 avant de

lancer un concept de trilogie d’albums hip hop avec Ninja Tune où il

est accompagné de nombreux invités.

Entre rap et chant, Mike Ladd y assène ses textes sur un son rock

parfois acoustique mais définitivement ancré dans le courant hip

hop.

Le 1er volet, Gun Hill Road sort sous le nom de « The Infesticons »

(qui représente le Mal).

En 2003, le 2ème volet de cette trilogie paraît sous le nom de « The

Majesticons » (qui représente le Bien) et s’intitule Beauty Party.

Dix ans après avoir ouvert sa trilogie concept, Mike Ladd la clôture

avec la sortie en mai 2010 de « Bedford Park ». Il met ici le doigt

sur nos limites en matière de culture musicale où il fait resurgir des

sonorités seventies pour les laisser le plus souvent éclater en un

blues punk-colérique.

Telle est l’oeuvre la plus violente de la discographie Mike Ladd: un

enchaînement de titres intenses, censés apporter une analyse, un

point de vue sur le monde dans lequel on vit, le tout à grands coups

de distorsion stridente posée sur des beats échappés d’une MPC.

Sur scène, accompagné du MC Juice Aleem (Cold Cut), il tord le cou

aux clichés tant dans ses textes que dans sa musique, qui s’apparente

à une mosaïque de soul, punk-jazz et hip-hop

Cet automne, il sortira un nouvel EP avec le label Big Dada

My Space : www.myspace.com/mikeladd

 

WEBSITE

Andromakers

Andromakers est un duo « Brico-pop », formé fin 2008, par Nadège

Teri et Lucille Hochet.

Les filles sont adeptes des claviers analogiques des 80’s et autres

glockenspiels cristallins : des mélodies doucement mélancoliques

pour une ambiance près des étoiles, un mélange entre Björk et Au

revoir simone.

Une plongée au coeur d’une enfance passée trop vite…

En écoute sur : www.myspace.com/andromakers

WEBSITE

 

 

Skyfast

Skyfast aka Jérôme Gillet Né en 1977 à Paris, niçois d’adoption, Jérôme GILLET se passionne pour l’art et la culture urbaine dans laquelle il a grandi. Entièrement autodidacte, il trouve à travers la photographie argentique Lomographique, le moyen d’expression le plus approprié. En effet, le côté ludique, spontané, accessible et l’alchimie aléatoire reflètent les principaux traits de sa personnalité. A 33 ans, Jérôme a acquis une certaine expérience, s’est enrichi pendant de nombreuses années des milieux underground, s’est inspiré de ses rencontres et des différents univers musicaux, cinématographiques et picturaux, et c’est grâce à la Lomographie qu’il peut enfin s’exprimer…

website

Euphonie Video

Culture en herbe 2012
Culture en herbe
Culture en herbe facebook
fanpage